Article des DNA du 7 décembre 2018

Article des DNA du 7 décembre 2018

Eh oui, il a failli passer inaperçu, et tout le monde n’est pas abonné aux DNA.
Pour que le monde entier prenne connaissance de cet article de presse, le voilà.
Et aussi, pour que tout le monde sache que nous sommes menés à la baguette……mais c’est pour une bonne cause!

Article des DNA du 7 décembre 2018

Musique : Elle mène le Chœur d’hommes d’Alsace Bossue à la baguette

Évelyne Janes a repris en septembre la direction du Chœur d’hommes d’Alsace Bossue, qui s’est récemment monté en association. Changement de direction, changement de répertoire, et de nouveaux projets dans les cartons : un vent de fraîcheur souffle dans le cœur des chanteurs d’Alsace Bossue.

La transition avec l’ancien chef de chœur, Gérard Fuss, s’est bien déroulée : « J’avais une petite appréhension mais les chanteurs sont très gentils, tout s’est très bien passé », explique Évelyne Janes.

Nouveau nom, nouveau répertoire, nouveaux projets. C’est ainsi que pourrait se résumer la rentrée 2018 du Chœur d’hommes d’Alsace Bossue, anciennement connu dans la région sous le nom de « Chœur d’hommes de Harskirchen et environs ». Car la formation, qui compte aujourd’hui 26 chanteurs, uniquement des hommes donc, s’est montée en association sous la présidence de Daniel Neubauer, et en a profité pour élargir ses horizons. Et changer de directeur, au profit… d’une directrice.

« Le fait de travailler avec une chorale d’hommes permet d’obtenir un son vibrant, très intéressant »

Évelyne Janes, kiné-ostéopathe de métier, est en effet depuis septembre la nouvelle cheffe de chœur de l’ensemble créé en septembre 2009 au sein de la paroisse de Harskirchen, alors dirigé par Gérard Fuss. La jeune femme a déjà une expérience dans la direction d’un chœur… de femmes, à Phalsbourg, après avoir suivi plusieurs stages en Alsace et en Allemagne pour se perfectionner à la direction.

« Cela ne change pas grand-chose de diriger un chœur composé uniquement d’hommes, les 26 chanteurs que je dirige travaillent très bien. On avance bien ensemble ! Et le fait de travailler avec une chorale d’hommes permet de vivre des expériences de chant nouvelles et d’obtenir un son très intéressant. Les chants russes ou basques vibrent, par exemple, beaucoup quand ils sont interprétés par des hommes… C’est magnifique ! » sourit Évelyne Janes.

Nouveau répertoire et nouveaux projets

Et qui dit nouvelle cheffe de chœur, dit aussi nouveau répertoire, en grande partie pour attirer un public plus jeune et pourquoi pas de nouveaux chanteurs. L’ancien répertoire, composé de chansons de Charles Trenet, Michel Fugain, d’airs allemands ou encore de chants classiques du gospel comme « Oh happy day », sera ainsi quelque peu dépoussiéré : « Nous expérimentons un nouveau fil conducteur pour la prochaine saison, autour de la thématique des chants du monde. Le chœur interprétera des chansons en plusieurs langues : le basque, le russe, le corse, l’italien, l’allemand, mais également le japonais, le serbe ou le zoulou ! L’objectif est de moderniser un peu le répertoire, et de convaincre de nouveaux chanteurs de nous rejoindre.

Et pas besoin de connaître le solfège ! » indique Évelyne Janes, qui dit s’inspirer de la musique française (Édith Piaf, Jacques Brel…) mais également du classique issu de la Renaissance.

« Ça nous a fait du bien de changer de répertoire »

Pour familiariser ses nouveaux élèves avec ces chants, dont « certains ont pu leur faire peur », selon Évelyne Janes, il a fallu procéder par étapes : « Ils se familiarisent d’abord avec les paroles chez eux, et on travaille ensuite ensemble chaque voix l’une après l’autre. En ce qui concerne les chants en langue étrangère, chacun a écrit phonétiquement les paroles pour s’y retrouver ».

Du côté des chanteurs, ce vent de fraîcheur après la nomination d’une nouvelle cheffe de chœur a été bienvenu : « Ça nous fait du bien de changer de répertoire, le groupe est un peu plus dynamique. On va essayer de conquérir un nouveau public et de nous renouveler », souligne André Bieber, secrétaire de l’association.

À propos de l’auteur

Christian editor

    Laisser un commentaire